Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bandati, petit métis - Page 4

  • Recensement: 33 millions d'Américains "multi-raciaux"

    Les États-Unis ont récemment publié leur recensement de 2020. Ils s'emploient notamment à recenser les « races » et les « ethnicités ». Les chiffres sont impressionnants – mais à prendre avec précaution, car les critères ont changé depuis le dernier recensement, en 2010 (source).

    En 2020, le pourcentage de personnes ayant déclaré plusieurs races a changé plus que tous les groupes de race seule, passant de 2,9 % de la population (9 millions de personnes) en 2010 à 10,2 % de la population en 2020 (an increase of 276%). Il y aurait aujourd’hui 33.8 millions d’Américains qui s’identifieraient comme « multi-raciaux ». Même s’ils ne sont pas tous également « multi-culturels », ça fait un paquet de lecteurs potentiels pour Bandati !

    Amérique,USA,recensement,multiracial,bandati

    Amérique,USA,recensement,multiracial,bandati

  • Les perles multiculturelles d'un métis franco-indien 14

    Mon petit métis Franco-indien de 6 ans sur la pilosité féminine :

    • Moi (en regardant mes jambes) : Dis donc, c’est fou ce que ça pousse vite les poils en période de pluie / humide. Il est temps que je les enlève.
    • Lui (en regardant mes jambes) : Mais y a pas de poils ! Les femmes n’ont pas de poils sur les jambes.
    • Moi : Ah si mon chéri, je t’assure qu’elles en ont.
    • Lui : En tout cas, j’en n’ai jamais vu, surtout sur les femmes françaises.
    • Moi : Et sur les femmes indiennes.
    • Lui (réfléchit mais ne trouve rien à dire)

    Il faut dire qu’il est encore peu commun de voir les jambes des Indiennes – sauf en zones urbaines occidentalisées. Pour les autres, dévoiler une cheville c’est d’une impudeur… Donc pas d’exhibition, pas d’épilation ! (On voit parfois des forêts dépassées d’un salwar – attention, je ne me moque pas, je pense que chacun(e) fait ce qu’il veut de son corps. Même, j’en veux un peu à celui qui a décidé du diktat de l’imberbitude.) En revanche, elles épilent volontiers leurs bras. Un ex avait d’ailleurs suggéré que je passe chez l’esthéticienne me débarrasser de mes pauvres poils blonds.

    Perles muticulturelles d'un métis franco-indien 14.jpg

    Perles muticulturelles d'un métis franco-indien 14 2.jpg

    Perles muticulturelles d'un métis franco-indien 14 3.jpg

  • Les perles multiculturelles d'un métis franco-indien 13

    Mon petit métis Franco-indien de 6 ans sur la conduite :

    • Lui : Mama, moi je préfère la France, et toi ?
    • Moi : Ah bon mais pourquoi ?
    • Lui : À cause des petits bonshommes !
    • Moi : Des petits bonshommes ?
    • Lui : Oui tu sais, quand tu veux traverser, il y a les petits bonshommes qui marchent. Ici personne ne s’arrête, personne ne nous laisse passer et tout le monde klaxonne, ça fait un bruit pas possible !

    Perles muticulturelles d'un métis franco-indien 13.jpg